Nanatsu no Taizai

Nanatsu no Taizai

Synopsis :

Il y a dix ans, un groupe de mercenaires appelé les Seven Deadly Sins s’est rebellé contre les Chevaliers Sacrés, la garde du royaume… Depuis, ils ont disparu et personne ne sait ce qu’ils sont devenus. Un beau jour, une mystérieuse jeune fille s’écroule dans la taverne de Meliodas, un garçon enjoué qui parcourt le monde en compagnie de son cochon loquace. Cette jeune fille n’est autre que la princesse Elizabeth qui désire ardemment retrouver les Seven Deadly Sins. En effet, ce sont les seuls à même de lutter contre les Chevaliers Sacrés, qui ont fait prisonnier le roi et qui asservissent toute la population du royaume ! Très vite, elle va découvrir que Meliodas n’est pas un simple patron de taverne mais un guerrier à la puissance exceptionnelle…

The Seven Deadly Sins

Aperçu :

 

*Réalisateur : Okamura Tensai
*Chara-Designer : Sasaki Keigo
*Studio d’animation : A-1 Pictures Inc. (Shigatsu wa Kimi no Uso / Sword Art Online / Magi / Aldnoah.Zero / Fairy Tail)

Hello tout le monde ! Au menu du jour, Meepow vous propose un article sur le célèbre anime : Nanatsu no Taizai a.k.a The Seven Deadly Sins.
Cependant, pour cette occasion, je serai accompagné par Melk, Rikyz et Touky qui vous feront également part de leurs avis et… c’est parti !

Nanatsu no Taizai est sorti en Octobre (Automne) 2014 et vient de se finir cet Hiver. Ce Shonen se base sur les genres : Action, Aventure et Héroic-Fantasy.
Il compte à son actif une saison de 24 épisodes, format qui, par ailleurs, a été très bien exploité. Ce qui n’empêche pas pour ceux qui l’ont vu d’espérer vivement une suite.

– Les sept péchés capitaux ? Ça parle de quoi au juste ?

D’un royaume, Liones, dont les Chevaliers Sacrés (la garde du royaume) aux pouvoirs terrifiants viennent de trahir et renverser le roi. Jusqu’au jour où, Elizabeth, qui n’est autre que la 3ème fille du roi, parvient à s’échapper et va tenter de trouver de l’aide auprès des Seven Deadly Sins, un groupe de sept anciens Chevaliers Sacrés, aussi craints que puissants, considérés désormais comme criminels et cela depuis 10 ans suite à l’assassinat du général en chef de ces chevaliers.

Ouais je sais ça fait un peu trop sérieux là… Donc !
On a droit à de la bonne baston comme on les aime, de l’humour complètement déjanté et bien placé, une histoire à la fois cool et touchante (tout dépend sur quel personnage on se penche) et sans doute le cochon le plus WTF que j’ai jamais vu… sans déconner !
Bref, pour plus de détails c’est plus bas.

Quelques noms/infos des seiyuus :

(Cliquez pour agrandir l’image)

Kaji Yuuki
– Meliodas (Nanatsu no Taizai)
– Yukine (Noragami)
– Shu Maiko (Nisekoi)
– Alibaba Saluja (Magi: The Labyrinth of Magic)

Kuno Misaki
– Hawk (Nanatsu no Taizai)
– Serara (Log Horizon)
– Tama (Selector Infected Wixoss)
– Akane Awakusu (Durarara!!x2)

Anamiya Sora
– Elizabeth (Nanatsu no Taizai)
– Akame (Akame ga Kill!)
– Vers Allusia Asseylum (Aldnoah.Zero)
– Kirishima Touka (Tokyo Ghoul)

Suzuki Tatsuhisa
– Ban (Nanatsu no Taizai)
– Nase Hiroomi (Kyoukai no Kanata)
– Takao Kazunari (Kuroko no Basket)
– Sakamoto Yuuji (Baka to Test to Shoukanjuu)

Yuuki Aoi
– Diane (Nanatsu no Taizai)
– Yuki (Sword Art Online II : Mother’s Rosario)
– Kohina Hiruko (Black Bullet)
– Hana Oshiroi (Ben-To)

Fukuyama Jun
– King (Nanatsu no Taizai)
– Togashi Yuuta (Chuunibyou demoi Koi ga Shitai!)
– Kassim (Magi: The Labyrinth of Magic)
– Okumura Yukio (Ao no Exorcist)

Liste des épisodes :

Épisode 1 : Les Sept Péchés Capitaux
Épisode 2 : L’épée du Chevalier Sacré
Épisode 3 : Le Péché de la Forêt Endormie
Épisode 4 : Le rêve d’une jeune fille
Épisode 5 : Même si tu meurs
Épisode 6 : Le chant du commencement
Épisode 7 : De touchantes retrouvailles
Épisode 8 : Un effrayant poursuivant
Épisode 9 : Un pouls sombre
Épisode 10 : Le festival du combat de Byzel
Épisode 11 : Un sentiment d’innombrables années
Épisode 12 : La mélodie du canon
Épisode 13 : L’envie de Destruction
Épisode 14 : Le garçon qui lit un livre
Épisode 15 : Le chevalier non-saint
Épisode 16 : Les Légendes empruntées
Épisode 17 : Le dernier sacrifice
Épisode 18 : Même si je devais donner ma vie en échange
Épisode 19 : Le Roi des fées qui attend en vain
Épisode 20 : Le sort de courage
Épisode 21 : Une menace imminente approche
Épisode 22 : Qu’est ce que je peux faire pour toi?
Épisode 23 : L’apparition du désespoir
Épisode 24 : Les Héros

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis :

Diane

Nanatsu no Taizai : Un must see ! Cet anime c’est une perle, une fois tombé dessus tu cherches encore pour voir si il n’y en a pas d’autres encore dans le coin (limite t’as la même tête que Hawk quand tu regardes Nanatsu). Bref, un pur régal !

Ça va peut être faire « kikoo fanboy » ce qui va suivre mais sérieusement je n’ai pas trouvé de réels défauts à cet anime. Ou du moins rien qui viendrait gâcher son visionnage. La seule chose qu’on pourrait à la limite (je dis bien à la limite) lui reprocher ce serait la trame « classique » du Shonen, avec un héros qui va sauver une princesse etc. etc. Mais même ça on s’en fout, perso je vois pas le mal à garder ce style surtout quand ça marche et que le taf est bien fait.

Avant de rentrer plus dans les détails une petite chose, les OST ! Gros coup de cœur pour celui-ci : Nanatsu no Taizai OST – Perfect Time
Je l’ai tellement kiffé c’est juste abusé (merci l’épisode 24 quoi). Tiens pendant qu’on parle d’OST et au risque de me prendre quelques Piiiiiiiiierres au passage, elle rentrent bien dans l’ambiance de l’anime et on retrouve ce petit air assez similaire à ceux présent dans Fairy Tail.

Le point fort de l’anime réside, selon moi, surtout dans ses personnages. Le trio Meliodas – Hawk – Ban est juste excellentissime ! Impossible de choisir lequel je préfère parmi les trois : entre Hawk, le cochon qui pousse des cris à tout va et complètement WTF (comme ses « techniques »); Ban, le perso badass aux réactions plus loufoques les unes que les autres et enfin Meliodas, le héros aussi pervers que cheaté. Et comme si ça suffisait pas déjà assez, bah tu rajoutes à la liste Gowther l’inexpressif mais qui fera rire bien plus d’un grâce à son attitude et ses remarques.

Quant à l’histoire en elle même si elle semble plutôt banale aux premiers abords celle-ci se révèle être en fin de compte bien plus profonde et mystérieuse que ce qu’on pouvait en apercevoir, à la façon d’un Iceberg qui révèle peu à peu sa face cachée.
Plus l’anime progresse, plus ça devient intéressant. Notamment grâce à l’aspect découverte et l’agrandissement du groupe, mais surtout grâce aux révélations ! (Le passé des Seven Deadly Sins, celui des Chevaliers Sacrés, l’origine des démons, etc.)

Les graphismes sont loin d’être époustouflants mais pourtant, je dirais qu’ils sont bien adaptés au style de l’anime et à son ambiance « festive et déjantée » d’une part, ainsi qu’aux scènes de combats d’autre part (qui sont, au passage, un vrai délice – mode replay : On).

– La phrase magique (pour les flemmards) qui résume tout façon Meepow !

Au départ, je le regardais surtout pour le côté tranquille/déjanté sans trop me préoccuper des épisodes puis, une fois lancé dans l’histoire, tu les enchaines à une vitesse que tu la sens bien cette souffrance de seulement 1 épisode par semaine !

En tout cas, l’anime nous tient bien en haleine jusqu’à la toute fin et sans pour autant nous décevoir (loin de là). Car les conditions ont bien été remplies et en gardant même quelques détails croustillants pour encore nous donner l’eau à la bouche.

En quelques mots, je dirai que c’est quasi-impossible d’être déçu par Nanatsu no Taizai, parce que franchement, c’est que du bon ! Même la fin ! (Et pourtant, en général c’est là où réside le cœur du défaut de très nombreux animes.)

Les avis du jour :

Gilthunder vs Henricksen

Rikyz :

Par où commencer… Allez l’intrigue ! Une jeune princesse s’enfuit de son royaume pour retrouver les 7 criminels les plus recherchés pour sauver son royaume ! Là déjà ça commence bien, même si c’est banal, je vois pas ça tous les jours.

Dès le 1er épisode, elle rencontre un des Seven Deadly Sins, qui n’est autre que le Capitaine de ce groupe et le plus fort d’entre eux. (Non vraiment?) Donc nous faisons la connaissance de Meliodas-sama, qui a l’allure d’un enfant (on ne sait pas pourquoi) et qui est mon personnage favori ! Car en plus d’être fort, Monsieur est drôle, tripote tout le temps la princesse (elle se laisse faire de toute façon) et pis c’est le Capitaine quoi !

Au fil des épisodes, on rencontre petit à petit les autres membres et on y découvre aussi leurs histoires, ce qui m’a semblé important pour comprendre les relations de chacun. Niveau charisme, ils sont tous géniaux ! En 2e position, je mettrai Ban car Monsieur a trop la classe !

Si on se penche du côté chara-design, c’est joli. Ce n’est pas méga extraordinaire mais c’est pas dégueulasse, c’est potable quoi. J’avais du mal avec les armures des chevaliers qui étaient assez spéciales, puis au final, armure ou pas, le Capitaine tape tout le monde. =)

Au niveau des OST, ils sont supers ! Surtout « Perfect Time », là je suis cuit, je vais l’écouter durant 9-10h dans l’avion là ! (Ouais je pars au Japon dans 8h). Les openings et endings sont sympas et l’opening qui m’a le plus marqué est le 2e : Seven Deadly Sins chanté par le groupe Man With A Mission.

En conclusion, Nanatsu no Taizai est un super anime à regarder et que je conseillerais à n’importe quel otaku. Il se catégorise plus dans le genre Shonen mais franchement je suis sûr que ça passe avec n’importe quelle personne tellement il est bien.

L’anime comporte 24 épisodes. En comparaison avec le manga, je dirais que l’anime finit vers le chapitre 102. La fin de l’anime est légèrement différente du manga (voir le chapitre 102) et le manga est toujours en cours de parution (+ de 120 chapitres).

Merlin

Melk :

Que dire si ce n’est « Génial ! ».
Des persos attachants (Elizabeth qui, je tiens à le rappeler, l’est tout autant physiquement parlant), drôles (Je crois que Hawk surpasse tous les membres du groupe sur ce point) et badass (Ban ou encore…Ban?)., une bande son qui envoie du pâté et un univers qui cachent encore bien des mystères malgré les 24 épisodes déjà sortis.
J’ai adoré l’idée de représenter la personnalité de chaque membre du groupe des chevaliers légendaires par un pêché capital.

Les combats et la puissance dégagée par ces derniers combinés au dessin, me ramène un peu en enfance lorsque je découvrais Dragon Ball. Un petit coup nostalgique bien placé, right in the kokoro, qui m’a fait accroché au point d’aller lire le manga lui même juste après avoir dévoré l’anime (que je recommande d’ailleurs fortement).

L’histoire semble assez simpliste à première vue : « Une princesse qui recherche de l’aide auprès de criminels du pays qui se révèlent être le seul espoir pour sauver le royaume ». Mais au fil des épisodes, on apprend que c’est bien plus gros que cela et qu’on a pas fini d’en apprendre sur les personnages et leurs secrets. Si ça se trouve, on finira par remonter jusqu’aux Illuminatis ! (Ameno!)

Un personnage pour qui qui je porte un intérêt particulier, Gowther dit le Bélier de la Luxure (the biquette bling bling). Aux premiers abords, il semble peu sociable dû au fait qu’il ne sait pas tenir sa langue. Toujours à lire dans les pensées et à dévoiler les secrets des autres, il est parfois assez dur d’avoir une conversation sans avoir envie de lui faire avaler ses dents. Mais ce qui me fait vraiment aimer ce personnage, c’est le fait qu’il garde toujours un visage neutre peut importe la situation (Le pourquoi de ce détail sera expliqué plus tard). Bref, un personnage qui ne se démarque, non pas par son apparence, son charisme ou encore sa badass attitude mais par son manque de tact et l’impression qu’il donne au gens d’être totalement déconnecté niveau émotion.

Vous l’aurez compris, cet anime n’est qu’une entrée et le plat de résistance reste à venir. Même si j’ai lu le manga car ma jauge de patience n’a pas résisté, je tiens quand même à voir la suite en anime. C’est du travail soigné et ça fait baver. Un des animes à ne pas manquer !

Ban Meliodas

Touky :

« Quelqu’un me touche mes fesses, ah ce n’est que vous Meliodas-sama. »

Par où commencer, comme ce que mes collègues disent plus haut le souligne déjà, c’est un vrai régal de suivre nos héros avec humour, de la baston épique/fantastique et des graphisme assez jolis à regarder.

L’histoire de trouver les Seven Deadly Sins un par un est une idée assez banale en soi, mais on prend du plaisir a suivre l’aventure de cette bande. Un capitaine badass et pervers, une géante TERRifiante, un roi des elfes tout penaud avec une magie incroyable, un immortel……. immortel, le gars à lunette avec des répliques à se tordre de rire, un cochon qui parle (et oui) ainsi que la princesse mmmmmmmmmmm….

Enfin pour dire la même chose que mes confrères, un anime que je vous conseille fortement tant pour son histoire que pour son dessin.

À voir et à revoir !

À bientôt les amis !

« I’ve resolved to find the Seven Deadly Sins with you and stop the Holy Knights. Even if you were to die, I would fulfill the promise made with you. » – Meliodas

 

Anime approved by Meepow, Rikyz, Melk & Touky !

Publicités

Une réflexion sur “Nanatsu no Taizai

  1. Pingback: Ben-To | MangaNc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s