Ryuugajou Nanana no Maizoukin

Ryuugajou-Nanana-no-Maizoukin-Anime

Synopsis :

Forcé par son père, Jūgo se voit transféré vers une zone scolaire spéciale installée sur une île artificielle. Devant vivre avec 40000 yens par mois, il choisit de s’installer dans un appartement bon marché.

Il se trouve que cet appartement est hanté par Nanana qui était autrefois une NEET (Not in Education, Employment or Training). Sollicité par Nanana, Jūgo décide de rejoindre le club d’aventure de son lycée et de partir à la recherche de la « Collection de Nanana », un trésor renfermant un mystérieux pouvoir…

Ryuugajou Nanana no Maizoukin

Aperçu :

*Œuvre originale : Aka Ringo
*Réalisateur : Kamei Kanta
*Chara-Designer : Kawakami Tetsuya
*Studio d’animation : A-1 Pictures Inc.

*Opening
*Ending

Salut à tous ! Cette fois ci on part à l’aventure façon Indiana Jones avec Ryuugajou Nanana no Maizoukin !
Ce Shonen nous est diffusé grâce au studio d’animation A-1 Pictures Inc. Renommé pour ses célèbres autres animes tels que : Nanatsu no Taizai / Shigatsu wa kimi no Uso / Sword Art Online / Ao no Exorcist ou encore Saekano, par exemple.
Sa sortie est assez récente puisqu’il a été diffusé en Avril 2014 (Printemps) pour une saison de seulement 11 épisodes.
Même si son genre principal est l’Aventure, on retrouvera également d’autres « sous-genres » comme de l’action et de la comédie.

5555

– Une fantôme geek, une chasse au trésor et des reliques aux pouvoirs mystérieux !

Comme le synopsis l’indique nous suivons le quotidien d’un jeune et pauvre lycéen qui se fera embarqué dans une aventure de chasse au trésor suite à divers événements. Pourquoi cette décision ? À cause du fantôme qui hante et habite son modique appartement. Une jeune fille répondant au nom de Ryuugajou Nanana, qui autrefois était une ancienne membre du club d’aventures de ce lycée mais qui a malheureusement connu un destin tragique… Intrigué par ses propos, Juugo décide de lui venir en aide dans cette quête et obtenir la mystérieuse « Collection de Nanana ».

Afin de récupérer ces artefacts aux pouvoirs mystérieux, nos jeunes héros devront résoudre le système de chaque salle au trésor, qui sont (c’est selon) parsemées de pièges, de dangers, de mécanismes, de puzzles et bien d’autres surprises encore… avant de pouvoir enfin acquérir leurs contenus (logique non ?)
Mais pourquoi une collection si fascinante à t-elle été cachée ? Quels pouvoirs peuvent-ils bien posséder si ils ont été mis à l’abri ? Que cherche donc à protéger le fantôme de Nanana ? Un secret ? Un pouvoir incontrôlable ? Suspens ! Elle ne le vous dévoilera sous aucun prétexte, sauf s’il est question de lui offrir son pudding préféré…

PuddingQuelques infos/noms des seiyuus :

(Cliquer pour agrandir l’image)

 

Tanabe Rui
– Ryuugajou Nanana (Ryuugajou Nanana no Maizoukin)
– Sudou Cecil (Wizard Barristers : Benmashi Cecil)
– Nishimura Ai (Isshuukan Friends.)
– Hirakawa Chiaki (Mahouka Koukou no Rettousei)

Ono Yuuki
– Yama Juugo (Ryuugajou Nanana no Maizoukin)
– Kagami Taiga (Kuroko no Basket)
– Hitoyoshi Zenkichi (Medaka Box)
– Ashiya Shirou (Hataraku Maou-sama!)

Asumi Kana
– Ikkyu Tensai (Ryuugajou Nanana no Maizoukin)
– Nyaruko (Haiyore! Nyaruko-san)
– Enomoto Takane (Mekakucity Actors)
– Kazakiri Hyouka (To Aru Majutsu no Index II)

Liste des épisodes :

 

Épisode 1 : Déshérité et exilé

Épisode 2 : Lycée 3 de Nanaejima – Club d’aventures

Épisode 3 : Des ruines à 1 000 m de haut

Épisode 4 : Rêves, ambitions, refus, admiration

Épisode 5 : Mission impossible

Épisode 6 : En route pour les sources chaudes

Épisode 7 : Hotline du cœur pour un méchant

Épisode 8 : Un étrange visiteur

Épisode 9 : Etude sur Ikusaba Hiyo et Yoshino Saki

Épisode 10 : Confrontation

Épisode 11 : La détermination de Yama Jugo

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis :

 

Ryuugajou Nanana no Maizoukin : Un très bel anime qui se laisse facilement regarder et apprécier. C’est frais, sympa et intéressant en soi. Bref, tout ce qui faut pour susciter notre intérêt jusqu’au bout. On pourrait en dire que c’est un vrai petit trésor (badum tsss !) malgré son format lui faisant défaut au final.

Comme je viens de le dire, Ryuugajou Nanana est vraiment au top. Visuellement parlant, ça claque !
(Nanana tu as d’beaux… yeux, tu sais !)
De ce côté là on n’a rien à lui reprocher, même l’animation envoie du lourd. Bon j’exagère un peu, mais tout de même quand on voit la qualité que nous offre l’anime, on ne peut s’empêcher de l’admettre et l’apprécier.
Dans tous les cas, niveau visionnage : rien à signaler, on se tait et on admire le travail.

Maintenant, intéressons nous un peu plus au fond de l’anime, en commençant d’abord par les personnages.
Déjà, un gros bon +1 pour Nanana. En effet, elle rentre particulièrement bien dans l’esprit de l’anime : une fantôme geek accro aux puddings ! On s’y attache facilement à cause de son caractère et le personnage demeure intéressant en raison de son passé mystérieux et qui n’est partiellement et progressivement révélé tout au long de l’anime.
Quant à notre héros, Juugo, aux premiers abords il ne dégage rien d’exceptionnel, téméraire et casse-cou sur les bords, on voit ici le personnage aux actions « très prévisibles ». Néanmoins, plusieurs facettes sombres vous feront douter de ses réelles intentions à l’égard de lui même mais surtout des autres…
Bien évidement notre panoplie de personnages ne s’arrête pas là, en passant par divers clichés, comme par exemple Ikkyu Tensai, notre chère détective aussi mignonne qu’elle est intelligente; accompagnée de « sa maïd » Daruku Hoshino (Hideyoshi is that you ?) qui formeront un duo style Sherlock Holmes et Dr. Watson.

En ce qui concerne l’histoire, bien qu’elle n’ait rien de transcendant en elle-même et qu’elle soit simple, elle se révèle très sympathique. On enchaîne les énigmes des chasses aux trésors pour résoudre cette fameuse quête qu’est le mystère de la « Collection de Nanana ». On apprend peu à peu l’origine de ces reliques, pourquoi elles sont tant convoitées et attisent autant la curiosité des gens.
Et ceci en plus d’avoir un univers et un décor qui nous font légèrement penser à celui de To Aru Majutsu no Index / To Aru Kagaku no Railgun avec cette zone réservée aux étudiants.

Par contre, les OST n’ont pas réellement attiré mon attention (du moins, de ce que je me rappelles) surtout à cause de l’opening et de l’ending qui sont vraiment bof. En revanche, les scènes de puzzles sont relativement prenantes avec une très bonne animation, et accompagnées de quelques scènes de combats (à cause des artefacts) qui, quant à elles, sont surprenantes !

Et enfin, la cerise sur le gâteau, les diverses références à certains jeux vidéos grâce à Nanana (N’hésitez pas à appuyer sur pause à chaque fois que vous la verrez jouer à un jeu !)

– Je suis perdu, pourquoi l’anime est si bien alors qu’apparemment son format fait défaut ?

 

Je ne vous le cache pas, l’anime est vraiment bien dans son genre.
Les graphismes y jouent pour beaucoup mais tu te fais plaisir en regardant Ryuugajou Nanana no Maizoukin car c’est cool !
Diverses références aux jeux vidéos, de l’humour bien placé pour vous faire rire sans pour autant être lourd ou trop encombrant. Des bons combats comme on les aimes, même si l’anime ne se focalise pas dessus (à la base en tout cas). Ajoutez à cela une touche de mystère, une dose de magie et un soupçon de romance, et on obtient une petite recette maison des plus agréables !

Les personnages deviennent attachants au fur et à mesure que l’aventure progresse et que les énigmes se résolvent. Mais quand on arrive au dernier épisode, on à l’impression de n’avoir vu qu’une facette, qu’un arc de l’anime et non l’anime en entier. (Ce qui fait fort penser à « Mondaiji tachi ga isekai kara kuru sou desu yo ? » à Babiwan, alors même qu’il est en train de lorgner sur l’article)

Détrompez-vous, je ne dis pas que le rythme de l’anime est rushé, loin de là, mais bon on reste sur notre faim…
Et en plus au lieu du classique format en 12 épisodes on n’en a que 11 à se mettre sous la dent. Bref, on sent la nécessité d’une suite, d’une seconde saison.

Comme je le dis souvent, ce n’est pas le premier et il ne sera surement pas le dernier à subir ce genre de « fin abrégée » mais si vous souhaitez tout de même prendre le risque de gouter aux délicieux petits plats sans pouvoir manger à votre faim, et surtout passer un bon moment devant votre écran, je vous suggère d’y jeter un coup d’œil sans plus attendre ! À moins d’être allergique aux puddings…

Nanana et Tensai

Anime approved by Meepow !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s