[Anime] Gakusen Toshi Asterisk

Gakusen Toshi Asterisk

Après notre spam intensif de mangas et découvertes en tout genre, on retourne un petit peu du côté de l’animation japonaise ! Et pour l’occasion, on va parler d’un anime qui n’a pas pas fait fureur et qui a souvent été comparé à Rakudai Kishi no Cavalry.

Synopsis :

La cité magique Rikka comporte en son enceinte six écoles. Les élèves de ces académies s’affrontent régulièrement en duel. Amagiri Ayato vient d’arriver en ce lieu après avoir reçu l’invitation de Claudia, la présidente du conseil des élèves de Seidokan. À peine a-t-il le temps de s’installer qu’il se retrouve dans l’obligation de participer à un duel contre Julis.

Aperçu :

*Réalisateur : SETO Kenji
*Chara-Designer : KAWAKAMI Tetsuya
*Œuvre originale : MIYAZAKI Yu

Sa date de sortie : Octobre 2015 (Automne) – Avril 2016 (Printemps)
Le public visé : Shonen (avec un total de 24 épisodes divisé en 2 saisons)
Ses différents genres : Amour & Romance, Science-Fiction, Action, Ecchi, Fantasy (+Mecha)
Les thèmes présents : École, Armes, Pouvoirs Spéciaux, Harem
Studio : A-1 Pictures Inc.
Licencié par : Wakanim

NB : Quand je rajoute le (+) c’est pour indiquer une information personnelle que je rajoute et qui ne figure donc pas forcément sur la fiche du manga en question.

– Peut-on passer directement à la saison 2 si elle est meilleure que l’autre ? –

C’est vrai que cette approche est tentante dans la mesure où certains risquent d’être mitigés sur cette première saison et ne seraient plus tenter de regarder la suite… mais Meepow est là pour vous dire le contraire !

[Intervention engagée de Babiwan : Commencer par la saison 2 d’un anime (ou de tout autre support) est généralement une très mauvaise idée. Même si la qualité générale est très différente et le ressenti au visionnage totalement en faveur d’une saison ou d’un moment particulier, il ne faut pas oublier qu’une oeuvre s’apprécie aussi dans sa globalité. Il est hautement improbable de pouvoir goûter à toute la saveur d’un arc excellent qui se situerait après un arc de moins bonne facture, sans avoir vu le dit arc. Par exemple, je pense que ceux qui n’auront pas vu la saison 1 de Clannad seront bien incapables de saisir toute la puissance de la saison 2. Alors même que la saison 1 souffre de bien plus de tares. Il est peu probable de parvenir à visionner Clannad de façon satisfaisante en sautant la saison 1 en entier…]

Honnêtement, il faut quand même passer par les douze premiers épisodes, pour comprendre l’histoire, les personnages, leurs relations et surtout pourquoi ils participent au tournoi.
L’histoire n’est pas franchement folichonne mais nécessaire tout de même. Et puis ce n’est pas non plus une torture à suivre hein, sinon je ne l’aurais ni regarder, ni « commenter ».

[Note de Babiwan : mon pavé s’est révélé inutile face à la simplicité et l’efficacité des phrases de Meepow, mais juste pour vous, je vais quand même laisser le pavé ! Cappuchu ! *Smack*]

Disons juste que la première saison se concentre principalement sur la rencontre des personnages, amorce de l’histoire, début du Phoenix Festa (grand tournoi dans lequel les différentes académies du pays s’affrontent) et principalement à tendance Ecchi/Haremesque (ça se dit ça ?)

Désolé pour la « qualité » de certaines vidéos, j’ai privilégié ceux respectant un minimum la durée, le son, l’animation et qui étaient toujours disponibles sur Youtube.

Quelques noms/infos des seiyuus :

(Cliquer pour agrandir l’image)

Tamaru Atsushi

Kakuma Ai

Izawa Shiori

Ozawa Ari

Touyama Yao

Liste des épisodes :

AW Liste des episodes

Mon avis :

Gakusen Toshi Asterisk : Un anime qui reprend des classiques et ne propose rien d’innovant malgré une base plutôt solide MAIS qui arrive à palier ses défauts grâce à sa deuxième saison ! Si l’on suit cette logique, une potentielle saison trois devrait être prometteuse !

Asterisk cover

Bon on ne va pas y aller par quatre chemins car je sais que vous n’aimez pas trop mes pavés, bande de feignants !

[Note de Babiwan : Si tu veux, je peux achever de les assommer, voire les achever tout court… *rire sardonique*]

Le plus gros atout de cet anime est, je pense, son opening ! Qu’il s’agisse de la saison un ou deux, ils sont tous les deux excellents au niveau visuel et sonore (surtout) ! J’ai une légère préférence pour le premier tout de même. (Pour les curieux j’ai mis un lien en début d’article avec les openings et les endings.)

En seconde position, je placerai la qualité de l’animation lors des affrontements. Au risque de paraître nul, en ce qui concerne l’histoire et le scénario, vous risquez d’être agréablement surpris par certains combats. Le studio a fait un très bon effort de côté là et on apprécie le résultat. Car on ne s’y attend pas forcément quand on voit l’axe vers lequel l’anime s’oriente.
Déjà que ça commençait plutôt bien côté baston, mais avec les épisodes 13 à 24, hé bien, vous serez on ne peut plus ravis ! Des fois ça ne dure pas très longtemps, bien évidemment, mais il est important de noter ce genre de détails qui peuvent faire pencher la balance !
Surtout que les combats (sans compter l’animation) sont bien sympas, surtout les team tags ! (J’ai bien hâte de voir du bon gros 5 vs 5 !)

Le chara-design tient la route, avec une petite touche de mecha pour donner un peu plus de panache à l’anime, ça ne fait pas de mal. Le mecha ne prend pas une place importante au point de changer le style de l’oeuvre mais ça reste un petit détail sympatoche à garder en tête.

Bref, vous l’aurez compris, la saison deux est le point culminant de cette série (pour le moment). Elle reprend tous les points forts existants mais en les améliorant ! De plus, les points faibles qui étaient visibles dans la première saison sont grandement réduits voire totalement palliés ! Chose qui se fait rare sur ce type d’anime qui a tendance à s’enfoncer dans sa choucroute…

En parlant de ça, je vais juste vous énumérer les différents points qui risquent de vous contrarier, donc autant vous y préparer maintenant !

La première : les personnages. Ils sont vides/plats et très peu développés. Sans pour autant être chiants à suivre, on a quand même du mal à s’attacher ou du moins on ne s’attache pas autant qu’on le voudrait (ce qui affecte l’immersion dans l’oeuvre, évidemment).
Alors quand tu combines cet élément au genre prédominant de la première saison (à savoir Ecchi/Harem), et bien le résultat n’est pas très beau à voir… enfin si mais… ouais bon vous m’avez compris !

Dernier point avant de conclure : la suite après le tournoi (saison 2) n’est pas aussi intéressante qu’on pourrait le croire. C’est dommage, c’était une belle tentative mais après un tournoi aussi intense, ça contrebalance un peu trop la hype.

– Mieux ou pire que Rakudai Kishi no Cavalry ? –

J’aime bien assimiler des animes qui se ressemblent entre eux mais les comparer pas forcément car chacun a ses avantages et ses inconvénients qui lui sont propres et qui dépendent surtout de ce que les gens recherchent dans cet anime.
Je dis surtout ça car les deux animes commencent de la même manière et se ressemblent beaucoup :
– un héros tourmenté par un passé sombre et mystérieux, il trouve du réconfort, une opportunité et de l’espoir chez sa (leur) « partenaire ».
– une héroïne tsundere, douée, maîtrise le pouvoir des flammes mais qui n’arrive pas avouer ses vrais sentiments et se rend compte qu’elle ne peut rien faire seule. [Babiwan Memory Flash : Kaze no Stigma ? Ton auteur s’est réincarné ? O_O » ]
– ils se rencontrent dans une situation loquace qui engendrera un duel avant de former un tandem
– une amie d’enfance éprise du héros mais ils ont été séparé l’un de l’autre avant de se retrouver, plus tard, à l’académie.
– une jeune et belle demoiselle douée dans l’art du sabre et qui tombera malencontreusement sous le charme de son preux chevalier.

Pour les curieux, je dirais juste que Rakudai est mieux que Asterisk si on les compare saison un à saison un.

Après Rakudai est mieux dans le sens où il est davantage orienté Ecchi (pour vous messieurs), plus intense et les personnages moins « vides ». Par exemple si l’on met face à face les deux duo principaux :
Rakudai = Le héros est moins expressif mais plus déterminé et l’héroïne très féminine.
Asterisk = Le héros est naïf/simplet voir influençable et l’héroïne tsundere très forte mais qui veut tout faire par elle même.

Et c’est justement grâce à cette saison deux que Asterisk reprend du poil de la bête !
On a moins de dialogues avec des scènes potentiellement HS car là l’anime se focalise sur un seul et même scénario, le déroulement du tournoi en 2vs2 !
Petit avantage aussi vu que la saison ne se boucle pas sur la fin du tournoi ! Hé oui ! Il y’a quelque chose d’autre qui se passe après. C’est peut-être pas la plus sage des techniques mais il faut reconnaître que ça change de l’habitude. Je ne me plains pas trop personnellement, vu que cette saison est bonne.

Asterisk cover

Anime approved by Meepow !
[Edited and approved by Babiwan ! ]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s